Fiches « Bonnes pratiques »

L’outil HYDRINDIC fournit une information fiable et simple sur l’efficacité d’un projet de restauration de zone humide, mesurée par rapport à un référentiel suivi sur une zone humide comparable,

L’action vise à restaurer des tourbières et à mesurer l’efficacité de ces restaurations sur les débits. La présente fiche vise à comparer les évapotranspirations entre eau libre, marais à jonc et tourbière à sphaigne.

L’action vise à atténuer les crues hivernales et incidemment à lutter contre la sécheresse agricole.

L’action vise à évaluer : 1. le stock d’eau présent dans les sols des zones humides. 2. le volume d’eau annuel correspondant au battement de la nappe de ces zones (=volume transitant dans les zones humides).

L’action vise à évaluer les volumes transitant dans un sol tourbeux dégradé, en lien avec les variations du niveau de la nappe. Cette méthode évalue le volume total qui transite dans le sol de l’ancienne tourbière dégradée par remplissages-vidanges successifs.

L’action vise à étudier le rôle supposé important des zones humides dans la rétention et le stockage d’eau et sa libération différée assurant une fonction de soutien de débit d’étiage des cours d’eau (voire des eaux souterraines).

L’action vise à suivre un réseau de zones humides réhabilitées : niveaux de la nappe, faune, flore, azote et phosphore.

L’action vise à restaurer des tourbières et à mesurer l’efficacité de ces restaurations sur les débits.

L’action vise à évaluer ex ante un projet d’éradication de végétation arborée envahissante pour rétablir des débits d’étiage fortement affectés par le changement climatique.

Ce document présente 10 retours d’expérience de mesures naturelles de rétention d’eau, en France métropolitaine, dont 3 relevées ici.