Trophées des économies d’eau 2022

La Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et en Régie FNCCR a décerné ses deuxièmes trophées des économies d’eau à l’occasion du congrès des maires le 25 novembre au titre du Club national des économies d’eau qu’elle anime. Huit institutions ont été récompensées parmi les quarante candidats. Le jury a également décerné trois prix spéciaux, ainsi que trois mentions. Les diverses opérations récompensées rivalisent d’ingéniosité.

  • Le label « commune économe en eau » attribuée par Montpellier Métropole aux communes de son territoire engagées pour la préservation de la ressource en eau (évaluation des pratiques, charte d’engagement, programme d’action, communication).
  • La démarche d’économie d’eau conduite par le département de l’Hérault dans une démarche interservices, via un appel à projet de l’Agence de l’eau RM&C, en agissant sur divers éléments de son patrimoine (espaces verts, collèges, …) en vue d’une utilisation optimisée de la ressource en eau.
  • L’accompagnement des collectivités par l’EPTB Vienne (photo) pour réaliser des économies d’eau avec l’appui d’un prestataire (analyse, diagnostic des consommations et ressources, priorisation des économies d’eau).
  • Le plan de communication de la régie Noréade de l’EPCI du SIDEN-SIAN « l’eau, la maîtriser, c’est économiser », qui conjugue information des consommateurs et implication de ces derniers.
  • Le plan d’action du syndicat AEP d’Ille et Vilaine (SMGEAU35) en direction des gros consommateurs du département pour les informer, les accompagner dans les économies d’eau mais aussi la recherche de solutions techniques.
  • La fourniture de matériels hydro économes par la Communauté d’Agglomération Privas Centre Ardèche à ses habitants, assortie d’une grosse opération de sensibilisation aux économies d’eau.
  • L’abandon de l’eau potable pour les usages techniques (espaces verts et sportifs, sanitaires publics, nettoyages) de la municipalité de Culin, et le recours à des ressources alternatives.
  • Le programme ECOD’O de la CCI du Morbihan appuyée par les services de l’État, qui allie un accompagnement individuel des entreprises, un guide des bonnes pratiques, un programme évènementiel, et une communication soignée.
  • Le projet « eau solidaire » du SEDIF et de son délégataire Véolia en direction des acteurs du territoire, des bailleurs sociaux, et des structures susceptibles d’accompagner les usagers les plus modestes dans des démarches d’économies d’eau.
  • L’expérimentation du LYRE, laboratoire de recherche de Suez à Pessac, visant à préciser les déterminants de la consommation d’eau selon les profils des usagers, afin de proposer et évaluer des dispositifs bien ciblés d’incitation aux économies d’eau, avant de proposer leur généralisation.
  • La tarification éco-solidaire (progressive) mise en place par le syndicat des eaux du Dunkerquois, dans une visée sociale (accès à l’eau pour tous) et environnementale (réduction des consommations excessives).

Découvrez les dernières actualités

Les milieux humides sont souvent considérés du point de vue de leurs services écosystémiques. Leur capacité de soutien à l’hydrologie de leur bassin

La sobriété n’est pas un nouveau leitmotiv pour classes urbaines habituées à l’opulence. Les ménages précaires la pratiquent déjà, bon gré ou mal gré, avec ingéniosité.

La sélection génétique mise en œuvre de façon structurée depuis les année 1960 sur le pin maritime a conduit à l’émergence de plusieurs variétés plus productives. L’ONF et l’INRAE,

Entre la COP climat et la COP biodiversité, les zones humides se situent à l’interface des domaines aérien, terrestre et souterrain du grand cycle de l’eau. À ce titre