Appel à projet Restauration des zones humides

Entre la COP climat et la COP biodiversité, les zones humides se situent à l’interface des domaines aérien, terrestre et souterrain du grand cycle de l’eau. À ce titre leur préservation et leur restauration revêt une importance grandissante. Les désordres climatiques qui se sont exprimés dans une année météo 2022 calamiteuse témoignent de la nécessité de considérer avec une très grande attention les perturbations du grand cycle de l’eau, et de chercher des atténuation et des mesures d’adaptation.

Au-delà de la merveilleuse valeur intrinsèque des zones humides, dans leur grande diversité, qui se traduit par un foisonnement de vie, elles interviennent dans la régulation du cycle de l’eau aussi bien pour atténuer les évènements intenses que déficitaires. Cependant cette contribution est rarement quantifiée. C’est ce qu’a mis en évidence la Plateforme des bonnes pratiques pour l’eau en élaborant son référentiel des Solutions d’Adaptations Fondées sur la Nature : les retours d’expériences de restauration ou gestion de milieux humides font rarement part de mesures instrumentées avec rigueur pour évaluer la contribution de ces milieux au cycle de l’eau.

La région Nouvelle-Aquitaine souhaite encourager, massifier et amplifier l’engagement des acteurs régionaux dans la réalisation de travaux innovants et ambitieux d’aménagements et de restaurations hydrologiques des zones humides. Elle a donc lancé un appel à projet intitulé « Accélérer la restauration des zones humides en Nouvelle-Aquitaine ». Trois types d’opérations seront accompagnées au titre de cet appel à projets:

  • les projets de restauration des fonctionnalités hydrologiques des zones humides;
  • les projets de restauration des fonctionnalités des tourbières;
  • les projets de création ou restauration des multifonctionnalités urbaines ou péri-urbaines des zones humides.
  • La date limite de dépôt des dossiers est le 1er décembre 2023.

Plus de détails ici

Découvrez les dernières actualités

Les milieux humides sont souvent considérés du point de vue de leurs services écosystémiques. Leur capacité de soutien à l’hydrologie de leur bassin

La sobriété n’est pas un nouveau leitmotiv pour classes urbaines habituées à l’opulence. Les ménages précaires la pratiquent déjà, bon gré ou mal gré, avec ingéniosité.

La sélection génétique mise en œuvre de façon structurée depuis les année 1960 sur le pin maritime a conduit à l’émergence de plusieurs variétés plus productives. L’ONF et l’INRAE,

FILEG, la filière de légumineuses qui se développe dans le Sud-Ouest, relève de multiples défis :