La désimperméabilisation des sols : du principe à la mise en œuvre (Plaquette)

COLLECTIVITES, SafN

2022 | NOTICE, OUTIL

Contexte

En France, de nombreuses villes sont aujourd’hui confrontées à de graves problématiques de pollutions et d’inondations. La gestion des eaux pluviales et l’imperméabilisation des sols, par la perturbation du cycle de l’eau qu’ils engendrent, y concourent fortement. Dans un contexte de changement climatique, les phénomènes extrêmes sont de plus en plus fréquents et intenses, avec des conséquences environnementales accrues y compris en termes de qualité de vie en ville.
Les collectivités doivent progressivement s’adapter et s’orienter vers une gestion alternative de ces eaux pluviales en replaçant la gestion de l’eau à la source au cœur de leur politique de l’eau.

Résumé

L’augmentation des phénomènes extrêmes comme les inondations ayant des conséquences de plus en plus visibles sur l’environnement et la qualité de vie en ville, une meilleure maîtrise de l’assainissement et de l’utilisation des eaux pluviales est devenue un des enjeux majeurs de la politique de l’eau des collectivités..

Le concept de désimperméabilisation des sols qui consiste, d’une part, à remplacer des surfaces imperméables par des surfaces plus perméables et, d’autre part, à déconnecter le rejet des eaux pluviales du réseau public, offre aux collectivités une opportunité de développer des aménagements plus perméables et respectueux de l’environnement, à différentes échelles, de la planification urbaine au projet lui-même. La désimperméabilisation concourt ainsi à l’adaptation des villes au changement climatique grâce à la réduction du risque d’inondation, à la préservation des ressources naturelles (eau et sol) et à la réintroduction de la nature en ville. Ces projets entrent ainsi dans la catégorie des solutions d’adaptation fondées sur la nature.

Ce guide, produit par le Cerema, dresse un aperçu du concept de désimperméabilisation des sols, de ces bénéfices pour l’adaptation des villes au changement climatique, mais aussi des moyens de sa mise en œuvre (secteurs favorables, leviers techniques, financement).

Petit plus !

En parallèle de cette plaquette, le Cerema a produit une série de fiches et un dossier qui visent à faire connaitre des retours d’expérience, des solutions variées de désimperméabilisation et de renaturation des sols urbains :

  • Qu’est-ce que la désimperméabilisation des sols ?
  • Les bénéfices de la désimperméabilisation
  • Comment désimperméabiliser ? Une question à se poser à toutes les échelles
  • L’identification des secteurs favorables à la désimperméabilisation
  • Des exemples d’accompagnement à différentes échelles
  • Comment désimperméabiliser ? Les leviers techniques
  • Comment désimperméabiliser ? Les leviers de l’urbanisme et de l’aménagement opérationnel
  • Comment financer une opération de désimperméabilisation ?

Date

2022

Auteur

Cerema

Contact

Cerema Sud-Ouest : bruno.lemenager@cerema.fr
Cerema IDF :  philippe.aliotti@cerema.f

 

Dernière modification le 23/01/2023

Ce document a été réalisé avec l’aide financière de :

Fiches associées

L’outil HYDRINDIC fournit une information fiable et simple sur l’efficacité d’un projet de restauration de zone humide, mesurée par rapport à un référentiel suivi sur une zone humide comparable,

Dans le best-seller « nudge », Richard Thaler (prix nobel d’économie) et Cass Sunstein s’inspirent des enseignements de l’économie comportementale pour proposer des solutions originales à divers problèmes de santé publique, d’épargne ou d’écologie.

La REUT constitue un levier majeur de l’économie circulaire de l’eau qui nécessite, au regard de sa complexité, de sa multidisciplinarité, de ses problématiques multi-échelles (territoire, filières, risques et acteurs) et de ses multiples domaines d’application (agriculture, industrie, urbaine, pays du sud), un large spectre de compétences.