Le centre de ressources des « Bonnes pratiques pour l’eau »

 

 

 

La mission européenne sur l’adaptation au climat promeut une approche systémique de l’adaptation en expérimentant et en s’engageant auprès des communautés locales. Dans cette optique, le projet de recherche européen NBRACER

En matière d’eau, la zone sud-ouest de l’Europe fait face à des défis communs, notamment ceux de la raréfaction de la ressource en eau, de l’intensité et de l’allongement des périodes de sécheresse.

Pré-étude visant à évaluer le soutien de deux zones humides (une préservée et une dégradée) aux débits du chevelu hydrographique dans le contexte hydro-géographique du territoire de l’Entente Maronne.

Face aux îlots de chaleur urbains, au besoin de désimperméabilisation des villes, à celui de meilleure gestion des eaux pluviales ou de régénération de la biodiversité urbaine, les arbres de pluie

L’augmentation des phénomènes extrêmes comme les inondations ayant des conséquences de plus en plus visibles sur l’environnement et la qualité de vie en ville, une meilleure maîtrise de l’assainissement et de l’utilisation des eaux pluviales est devenue un des enjeux majeurs de la politique de l’eau des collectivités..

Dans le cadre du projet Life ARTISAN, la CDC-Biodiversité, le comité français de l’UICN et l’OFB ont élaboré 14 fiches de retours d’expérience de projets de Solutions d’adaptation fondées sur la Nature. Ces fiches ont notamment pour objectif d’inspirer les décideurs publics et privés,

L’objectif des collectivités étudiées a été de cibler les secteurs à désimperméabiliser pour diminuer la part de surface minéralisée et autoriser l’infiltration de l’eau dans le sol.

Cette étude vise à tester la méthode de sélection les plans d’eau aptes à assurer un soutien d’étiage et à optimiser l’utilisation du débit et du volume disponibles.

Le plan de gestion mutualisée de la ressource en eau vise le soutien des étiages en valorisant les volumes non utilisés dans certains plans d’eau. L’approche consiste à considérer collectivement l’ensemble des ouvrages comme un système de gestion participative. Chaque plan d’eau se voit attribuer un rôle selon son usage et sa capacité de remplissage.

Ce document présente 10 retours d’expérience de mesures naturelles de rétention d’eau, en France métropolitaine, dont 3 relevées ici.