Le centre de ressources des « Bonnes pratiques pour l’eau »

Dans le contexte connu de la raréfaction de la disponibilité de la ressource en eau ainsi que de l’augmentation des besoins et de la demande économique en eau, l’agence de l’eau du bassin Loire Bretagne a construit un outil d’analyse

Face aux défis posés par les impacts des dérèglements climatiques, le projet de recherche européen NATALIE

Le secteur de l’hydrologie urbaine vit une petite révolution. Si depuis le XIXe siècle, la politique en matière d’eau pluviale visait à évacuer rapidement l’eau

Aujourd’hui, mener des projets de territoire pour la gestion de l’eau (PTGE) semble incontournable en vue de faciliter la préservation et la gestion de la ressource en eau.

Faire évoluer les comportements des usagers vers plus de sobriété hydrique est un des leviers identifiés par les gestionnaires de la ressource en eau. Cependant la chose n’est pas aisée.

Le Comité scientifique régional de Nouvelle-Aquitaine, AcclimaTerra, s’est penché sur la Gestion quantitative de l’eau et les usages agricoles sous contrainte climatique.

Dans le cadre du plan d’action pour une gestion résiliente et concertée de l’eau (« Plan eau »), l’État s’est donné pour objectif la réduction de 10 % d’eau prélevée d’ici 2030.

Si on peut se réjouir que la tendance à la perte des zones humides ralentisse en France, un grand nombre de ces sites indispensables

PATRINAT, centre d’expertise et de données sur le patrimoine naturel, publie dans le cadre de la version 2 de la Méthode nationale d’évaluation des fonctions des zones humides,

Dans de nombreuses régions du monde soumises à une forte variabilité hydroclimatique, les retenues d’eau sont considérées comme une solution pour sécuriser la ressource