Gestion écoulements pluviaux et ruissellement

Pour une politique territoriale de gestion des écoulements pluviaux

COLLECTIVITES, EAU DE PLUIE, GESTION DE LA RESSOURCE

2024 | NOTICE, OUVRAGE

Contexte

L’eau de pluie tombe, s’infiltre ou ruisselle et érode les sols, causant parfois des dommages importants. Au vu des risques amplifiés par le changement climatique et des enjeux liés à l’infiltration et au stockage, l’intégration des écoulements pluviaux dans les politiques publiques s’affiche désormais comme une évidence.

Gestion écoulements pluviaux et ruissellement

Résumé

La FNCCR propose une plaquette intitulée « Pour une politique territoriale de gestion des écoulements pluviaux et de ruissellement » pour accompagner les collectivités territoriales et leurs groupements dans l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique de gestion des écoulements pluviaux ambitieuse. Elle y formule certaines recommandations.

« Une série de livrets sera éditée au cours des mois à venir, afin d’aider les services de gestion des eaux pluviales à identifier et à définir les contours de leur système de gestion des eaux pluviales, à comprendre la manière dont s’articulent leurs missions avec les autres politiques et services publics des collectivités, mais aussi à connaître les responsabilités juridiques qui y sont attachées et les instruments financiers sur lesquels s’appuyer. »

    • Pour une politique territoriale de gestion des écoulements pluviaux et de ruissellement
    • Les recommandations de la FNCCR
      1. La gestion des écoulements pluviaux
      2. Face aux défis de demain, des actions sont à mener de concert par les collectivités et les autres acteurs du territoire

Date de parution

Septembre 2023

Auteur

FNCCR

Contact

Fédération nationale des collectivités concédantes et régies
20 bd Latour-Maubourg
75007 Paris

www. fnccr.asso.fr

01 40 62 16 40

Dernière modification le 20/02/2024

Ce document a été réalisé avec l’aide financière de :

Fiches associées

Faire évoluer les comportements des usagers vers plus de sobriété hydrique est un des leviers identifiés par les gestionnaires de la ressource en eau. Cependant la chose n’est pas aisée.

Le Comité scientifique régional de Nouvelle-Aquitaine, AcclimaTerra, s’est penché sur la Gestion quantitative de l’eau et les usages agricoles sous contrainte climatique.

Dans le cadre du plan d’action pour une gestion résiliente et concertée de l’eau (« Plan eau »), l’État s’est donné pour objectif la réduction de 10 % d’eau prélevée d’ici 2030.