Réduction des pertes d’eau des réseaux d’eau potable – Guide pour l’élaboration d’un plan d’action

COLLECTIVITES, AEP

2022 | NOTICE, OUTIL

Contexte

  • En France, on estime qu’environ 20% de l’eau prélevée ne parvient pas jusqu’au usagers de l’eau potable, soit environ 1 milliard de m3. Cette perte est principale due aux fuites d’eau dans les systèmes de distribution d’eau potable, notamment du fait du vieillissement des canalisations, de pressions trop élevées ou de mouvements de sol.L’impact environnemental de ces fuites sur les ressources en eau est très dépendant du contexte : en effet une partie de ces volumes perdus peut rejoindre la masse d’eau sollicitée pour le prélèvement ou une autre (nappe, …). Néanmoins, lutter contre ces pertes est nécessaire et permet de réduire les coûts d’exploitation liés au traitement et au transport des pertes, de satisfaire au plus juste les besoins des usagers, de réduire les dommages causés au tiers ou encore d’éviter la création de nouvelle installation de production.
  • En réponse à ce problème, le décret n°2012-97 du 27 janvier 2012 issu de l’engagement n°111 du Grenelle de l’environnement relatif à la définition d’un descriptif détaillé des réseaux des services publics de l’eau et de l’assainissement et d’un plan d’actions pour la réduction des pertes d’eau du réseau de distribution d’eau potable, a pour objectif d’inciter les collectivités en charge de services d’eau à améliorer leur rendement en eau potable.

Résumé

Le guide sur la réduction des pertes en eau des systèmes de distribution d’eau potable a pour objectif de fournir aux collectivités en charge des services d’eau potable un outil d’aide pour élaborer un plan d’actions et ainsi répondre aux exigences fixées par le décret n02012-97 du 27 janvier 2012 du Grenelle de l’environnement en cas de rendement insuffisant de leur réseau de distribution d’eau potable (AEP).

Le guide est structuré en trois volumes. Les deux premiers volumes sont dédiés à l’élaboration de ce plan d’actions et s’appuient sur la connaissance du patrimoine et des pertes, la recherche active et la réparation de fuites, la gestion des pressions, le renouvellement des canalisations et des branchements. Les collectivités sont ainsi amenées à cibler, grâce à des indicateurs répartis dans un arbre de décision, les actions concrètes à engager sur leur territoire. Le guide fournit  une méthode et des outils pour adapter ce plan d’action à leur contexte.

Le volume 3 s’attache, quant à lui, à la prise en compte de l’impact réel de ces fuites sur les ressources en eau et aborde les plans d’actions de lutte contre les pertes. Il fournit ainsi une méthode pour dresser le bilan quantitatif des prélèvements et des rejets (BQPR) d’un système de distribution d’eau potable afin de maximiser les bénéfices des plans d’actions mis en œuvre en termes de préservation quantitative des ressources en eau.

  • Préambule
    • Pertes en eau des réseaux de distribution d’eau potable
    • Dispositif règlementaire issu de la loi portant engagement national pour la protection de l’environnement (dite Grenelle 2)
    • Objectifs et contenu du guide
  • 1ère partie : Elaboration d’un plan d’actions pour la réduction des pertes en eau du réseau de distribution d’eau potable
    • Analyse de la situation du système d’alimentation en eau potable (pré-diagnostic)
    • Actions urgentes et acquisition d’un socle minimal de connaissances
    • Diagnostic
    • Construction et évaluation d’un plan pluriannuel d’actions hiérarchisées
  • 2ème partie : Les actions de réduction des pertes en eau – Recueil de fiches
    • Amélioration de la connaissance du réseau et des pertes
    • Recherche active des fuites et réparation
    • Gestion des pressions
    • Remplacement et rénovation des réseaux
  • Sigles
    Abréviations des variables
    Bibliographie
    Table des illustrations
    Annexes
    Glossaire

Préface
Présentation des partenaires impliqués dans l’élaboration du guide
Récapitulatif des actions de réduction des pertes en eau
Abréviations des variables et des indicateurs
Introduction
ETAPE 1 : Analyse de la situation et opérations préliminaires
ETAPE 2 : sélection des catégories d’actions
ETAPE 3 : sélection des actions
Sigles
Bibliographie
Table des illustrations
Annexes

  • Préambule
    • Contexte et enjeux
    • Objectifs
    • Définition des concepts de la méthode
    • Structuration du guide
  • Etablir un Bilan Quantitatif des Prélèvements et des Rejets (BQPR)
    • Quelques points de vigilance de la méthode
    • Fiches pratiques : les étapes de la méthode
  • Utiliser le BQPR pour évaluer et/ou construire un plan d’actions de lutte contre les pertes
    Exemples d’application du BQPR

    • BQPE complet : application au service d’eau potable de la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée (CABM)
    • BQPR simplifié : application au Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable (SIAEP) de Caudrot
  • Focus 1 : estimation des fuites après compteur
    Focus 2 : modulation saisonnière des rejets
    Glossaire
    Bibliographie
    Sigles et abréviations
    Table des illustrations
    Remerciements / Auteurs et contributeurs
Dernière modification le 04/11/2022

Ce document a été réalisé avec l’aide financière de :

Fiches associées

L’outil HYDRINDIC fournit une information fiable et simple sur l’efficacité d’un projet de restauration de zone humide, mesurée par rapport à un référentiel suivi sur une zone humide comparable,

Dans le best-seller « nudge », Richard Thaler (prix nobel d’économie) et Cass Sunstein s’inspirent des enseignements de l’économie comportementale pour proposer des solutions originales à divers problèmes de santé publique, d’épargne ou d’écologie.

La REUT constitue un levier majeur de l’économie circulaire de l’eau qui nécessite, au regard de sa complexité, de sa multidisciplinarité, de ses problématiques multi-échelles (territoire, filières, risques et acteurs) et de ses multiples domaines d’application (agriculture, industrie, urbaine, pays du sud), un large spectre de compétences.