Eau de pluie s'évacuant dans une bonde en acier.

Favoriser le recours aux eaux non conventionnelles (ASTEE, 2023)

MULTI-USAGESGESTION DE LA RESSOURCE

2023 | NOTICE, OUVRAGES

Contexte

« Lors des Assises de l’eau, le recours aux eaux non conventionnelles (ENC) a été identifié comme un enjeu majeur pour faire face à la raréfaction de la ressource en eau. Un groupe de travail (GT) rassemblant l’ensemble des acteurs, institutionnels et professionnels, a été mis en place en 2020 pour analyser les retours d’expérience et identifier les freins et leviers pour développer le recours à ces eaux. Ce GT est co-piloté par les Ministères de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires (MTECT) et de la Santé et de la Prévention (MSP) et animé par l’Astee.
Les travaux du GT ont commencé par une cartographie des différents types d’ENC pouvant être utilisés ainsi que des usages pouvant être faits à partir de ces eaux. Ce sont ainsi au total 10 types d’eau et 45 usages possibles qui ont été identifiés. »
Ces travaux des groupes de l’Astee ont été restitués à l’occasion d’un séminaire national le 21 avril 2023, initiant la mise en œuvre des mesures de réutilisation de l’eau inscrites dans le Plan Eau du gouvernement.

  Image et titre de la note de synthèse sur les usages urbains des ENC  Image et titre de la note de synthèse sur les usages domestiques  Image et titre de la note de synthèse sur l'usage industriel des ENC  Image et titre de la note de synthèse sur les usages des ENC en zone rurale

Résumé

L’ASTEE a mené les travaux en 4 sous-groupes de travail thématiques pour produire quatre notes de synthèse, une par usage, abordant les points suivants :

  • Un bilan des retours d’expérience (REX) collectés ;
  • Les constats dressés à partir des REX ;
  • Les recommandations à retenir.

Le livrable général de cette réflexion présente une synthèse :

  • De l’approche adoptée pour conduire cette réflexion, et ses limites ;
  • Des conclusions à retenir pour chaque typologie d’usage : usages domestiques et tertiaires dans et autour du bâtiment, usages urbains, industriels et usages agricoles et environnementaux en zone rurale ;
  • Des recommandations relatives aux actions à mener pour favoriser le recours aux ENC.

SOMMAIRE DU DOCUMENT CHAPEAU

  • Partie 1 – Introduction
  1. Contexte et objectifs des travaux
  2. Modalités de réalisation des travaux
  3. Difficultés et limites de l’approche
  • Partie 2 – Conclusions des travaux et perspectives

SOMMAIRE DE CHAQUE SYNTHÈSE THÉMATIQUE

  1. Bilan des retours d’expérience
    1. Bilan des expériences collectées et synthétisées
    2. Difficultés rencontrées lors de l’exercice
    3. Les couples identifiés pour lesquels la pratique existe avec a priori un potentiel de développement
  2. Les constats faits à partir des REX 
    1. Principaux bénéfices et risques identifiés
    2. Freins et leviers identifiés
    3. Les couples identifiés à opportunités/enjeux
  3. Recommandations à retenir
  4. ANNEXES

Petit plus

  • Comme souvent avec l’Association Scientifique et Technique pour l’Eau et l’Environnement, les travaux cadrés par une méthode de travail rigoureuse et menés par plus d’une cinquantaine d’experts, fournissent des livrables d’une haute tenue technique. Les REX sont variés et font l’objet de fiches de synthèse (non fournis sur le site de l’ASTEE) et d’un tableau de synthèse des freins et leviers.

Christelle Pagotto, pilote de ce travail, a été interviewée par Actu-Environnement à l’occasion du salon Pollutec 2023 : « Il y a une réflexion à mener sur le modèle économique ».

Date de parution

2023

Auteur

Groupe de travail Eaux non conventionnelles rattaché à la commission Assainissement de l’Astee,
avec le soutien du Ministère de la Santé et de la Prévention et du Ministère de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoires.

Dernière modification le 06/12/2023

Ce document a été réalisé avec l’aide financière de :

Fiches associées

La mission européenne sur l’adaptation au climat promeut une approche systémique de l’adaptation en expérimentant et en s’engageant auprès des communautés locales. Dans cette optique, le projet de recherche européen NBRACER

Tout autant que la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’adaptation aux dérèglements climatiques est une urgence pour la région Nouvelle-Aquitaine,

En matière d’eau, la zone sud-ouest de l’Europe fait face à des défis communs, notamment ceux de la raréfaction de la ressource en eau, de l’intensité et de l’allongement des périodes de sécheresse.