Trottoir des pluies. Comment gérer les eaux pluviales ?

Observatoire des opérations exemplaires pour la gestion des eaux pluviales

MULTI-USAGES, EAU DE PLUIE, GESTION DE LA RESSOURCE

2023 | NOTICE, OUTIL

Contexte

Comment gérer les eaux pluviales dans un projet d’aménagement ? De plus en plus de documents d’urbanisme imposent des règles pour la gestion des eaux pluviales et les acteurs concernés peinent parfois à trouver l’information utile à la prise de décision. Pour pallier cet écueil, le Graie anime depuis 2014 un observatoire qui recense les opérations exemplaires pour la gestion des eaux pluviales en Auvergne-Rhône-Alpes. Une mine d’informations pour les collectivités et les aménageurs recherchant des informations techniques et des retours d’expérience.

Résumé

 

Après quasiment dix ans de recensement de projets de gestion alternative des eaux pluviales en Auvergne-Rhône-Alpes, l’observatoire dédié du Graie a cartographié plus de 250 opérations. Il propose également un recueil de fiches descriptives de 79 opérations finalisées. Description du projet, de ses acteurs, prise en compte de la biodiversité, points positifs et négatifs, contact… chaque fiche apporte des détails utiles à tout porteur de projet.

Une base de données (excel) accessible sur la page web de l’observatoire complète ce recueil de fiches et permet le filtrage des opérations par technique retenues (noues, tranchées, puit d’infiltration, mares, etc.), échelle (du bâtiment à la zone d’activité) ou lieu et personnes ressources.

Date de parution

2023

Auteur

Graie
(Groupe de travail « Eaux pluviales et Aménagement »)

Contact

Baptiste Jeanney
Graie – pôle eau & territoires

Dernière modification le 16/01/2024

Ce document a été réalisé avec l’aide financière de :

Fiches associées

Faire évoluer les comportements des usagers vers plus de sobriété hydrique est un des leviers identifiés par les gestionnaires de la ressource en eau. Cependant la chose n’est pas aisée.

Le Comité scientifique régional de Nouvelle-Aquitaine, AcclimaTerra, s’est penché sur la Gestion quantitative de l’eau et les usages agricoles sous contrainte climatique.

Dans le cadre du plan d’action pour une gestion résiliente et concertée de l’eau (« Plan eau »), l’État s’est donné pour objectif la réduction de 10 % d’eau prélevée d’ici 2030.