Le marais poitevin à la Garette (c) Christophe Vigneron

NBRACER, des solutions fondées sur la nature pour la résilience des régions atlantiques de l’Europe

SFN, CHANGEMENT CLIMATIQUE

Contexte

La mission européenne sur l’adaptation au climat promeut une approche systémique de l’adaptation en expérimentant et en s’engageant auprès des communautés locales. Dans cette optique, le projet de recherche européen NBRACER a pour ambition de soutenir et de développer la résilience des régions atlantiques de l’Europe, dont la région Nouvelle-Aquitaine, grâce à l’utilisation stratégique de solutions fondées sur la nature, ancrées dans les paysages biogéographiques.

Cartographie sites du projet NBRACER
Projet de recherche NBRACER, SFN

Résumé

Lancé fin 2023, le projet NBRACER a pour but de tester et de démontrer le potentiel des solutions fondées sur la nature pour réduire les risques liés aux infrastructures clés, à la gestion de l’eau, à la santé et à la production alimentaire dans les régions européennes de l’Atlantique. Ces solutions seront ensuite transposées dans des ensembles régionaux cohérents et intégrées dans des stratégies d’adaptation locales spécifiques.

Le projet NBRACER opère de façon systémique au moyen d’une approche par 3 types de milieux :

  • milieu marin et côtier,
  • milieu rural,
  • milieu urbain.

NBRACER aborde les différents systèmes clés des territoires : la gestion de l’eau, mais aussi le système alimentaire, l’environnement, les infrastructures critiques ou non, la santé et le bien-être. Des modules de soutien technique et de soutien à la transformation de l’adaptation fourniront des méthodes de cartographie quantitative et d’action transformatrice.

NBRACER s’articule autour de régions de démonstration et de réplication afin d’envisager et de co-concevoir des solutions d’adaptation fondées sur la nature basées sur les spécificités géographiques et paysagères locales. La région Nouvelle-Aquitaine est une des régions de démonstration, notamment pour :

  • les milieux marins et côtiers, pour lesquels l’objectif est de travailler sur une gamme de solutions pour ralentir le cycle de l’eau ;
  • les paysages ruraux, pour lesquels l’objectif est d’amplifier le rôle des eaux souterraines dans les zones humides.

Deux sites de Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour ce projet :

  • le marais poitevin, où sera étudiée la réponse de la nappe à des modifications morphologiques des cours d’eau,
  • et le site du projet RAMAGE (Lot-et-Garonne, porté par le SMEAG), où s’expérimente la recharge artificielle de nappe pour le soutien de l’étiage de la Garonne.

NBRACER est un projet Horizon Europe, piloté par Deltares, avec un consortium de 30 partenaires européens issus de 6 pays différents et 8 régions atlantiques.

Durée du projet

2024-2027

Financeurs

Union européenne (programme Horizon europe)

Contact

Coordination européenne : Mindert DE VRIES (Deltares), contact[at]nbracer.eu

Coordinatrice pour la Nouvelle-Aquitaine : Yohana CABARET, yohana.cabaret[at]nouvelle-aquitaine.fr

Dernière modification le 29/02/2024

Ce document a été réalisé avec l’aide financière de :

Fiches associées

Faire évoluer les comportements des usagers vers plus de sobriété hydrique est un des leviers identifiés par les gestionnaires de la ressource en eau. Cependant la chose n’est pas aisée.

Le Comité scientifique régional de Nouvelle-Aquitaine, AcclimaTerra, s’est penché sur la Gestion quantitative de l’eau et les usages agricoles sous contrainte climatique.

Dans le cadre du plan d’action pour une gestion résiliente et concertée de l’eau (« Plan eau »), l’État s’est donné pour objectif la réduction de 10 % d’eau prélevée d’ici 2030.