Le stockage agricole de l’eau : l’adaptation idéale au
changement climatique?

AGRICULTURE, IRRIGATION

2022 | NOTICE, OUVRAGE

Résumé

  • « Déjà à l’œuvre, le changement climatique affecte la disponibilité des ressources hydriques, en particulier pour les besoins agricoles. Face aux risques de sécheresses estivales plus sévères, des projets de stockage de l’eau hivernale se multiplient pour satisfaire la demande d’irrigation. La stratégie se déploie cependant dans un cadre normatif imparfait et un contexte d’oppositions citoyennes radicales. Stocker l’eau ou en réduire la consommation ? Telle serait l’alternative dans laquelle se trouve la future agriculture. Une voie médiane, moins clivante, est pourtant envisageable, fondée sur un partage de la ressource à l’échelle territoriale et associée à une transition forte du modèle agricole. »
Dernière modification le 08/09/2022

Ce document a été réalisé avec l’aide financière de :

Fiches associées

Les multiples effets du changement climatique sur les ressources en eau sont de plus en plus visibles que ce soit au niveau mondial, national ou local. Ainsi, la sècheresse est de plus en plus fréquente et de nombreux domaines sont impactées par ce manque d’eau :

L’eau douce, bien que considérée comme une ressource renouvelable, devient de plus en plus rare et menacée. Or elle constitue un élément indispensable à la vie humaine et à l’activité économique. En effet, chaque aliment que nous mangeons, chaque produit que nous utilisons, requièrent une certaine quantité d’eau pour leur production.

Les documents d’urbanisme se heurtent bien souvent à la difficulté de prise en compte des enjeux liés à la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques. De manière générale, les objectifs inscrits dans les grands schémas tels que le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des eaux (SDAGE) restent méconnus.