Le centre de ressources des « Bonnes pratiques pour l’eau »

 

 

 

Pour favoriser la réutilisation des eaux usées traitées (REUT) dans l’Hexagone, le cadre réglementaire a été adapté grâce au décret n°2023-835 du 29 août 2023.

Les ministres de la Transition écologique et de l’Agriculture ont confié en 2019 au CGAAER et au CGEDD une mission relative aux relations entre l’eau et l’agriculture dans le contexte du changement climatique.

L’analyse économique est souvent mal, ou peu utilisée, dans le processus d’instruction des projets d’irrigation et de développement agricole en général.  Dans le cas de projets d’irrigation,

Le programme OGAYA (Ancien ATINA en Occitanie et ATIOC en Nouvelle-Aquitaine) est un programme d’accompagnement technique des irrigants du bassin Adour-Garonne.

Le Syndicat Départemental des Déchets du Tarn-et-Garonne a mis en service en 2013, une unité de traitement des boues issues des installations d’assainissement non collectif du nord-est du Tarn-et-Garonne. Unique en France, elle permet

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous : Mot de passe :

Les nudges de comparaison sociale sont de nouveaux instruments pouvant être mobilisés pour promouvoir un comportement d’économie d’eau chez les agriculteurs.

Dans un contexte de changement climatique où les besoins en eau des cultures augmentent et les ressources deviennent de plus en plus rares, améliorer l’efficience de l’eau à la parcelle est devenu un enjeu majeur. Les outils de diagnostic et d’aide à la décision apparaissent comme des leviers importants pour répondre à cet enjeu. Cependant, leur fiabilité est conditionnée à la précision du paramétrage des données d’entrée

« Déjà à l’œuvre, le changement climatique affecte la disponibilité des ressources hydriques, en particulier pour les besoins agricoles. Face aux risques de sécheresses estivales plus sévères, des projets de stockage de l’eau hivernale se multiplient pour satisfaire la demande d’irrigation.

Jusqu’à présent les outils d’aide à la décision en matière de pilotage d’irrigation ont pour objectif d’optimiser un volume d’eau pour atteindre un rendement maximal. Or, si on considère certaines variables de coût (eau et électricité), le revenu maximum n’est pas forcément obtenu lorsqu’on atteint le rendement maximal.