Fiches « Bonnes pratiques »

Cette étude sur l’économie de l’agriculture irriguée dans le bassin Adour-Garonne a été réalisée en 2020-2021 par les Chambres Régionales d’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie en partenariat avec la DRAAF Occitanie. Elle se déroule

La mutation de l’agriculture face aux effets du changement climatique ne passe pas par une réponse unique mais par la mobilisation simultanée de plusieurs leviers d’adaptation ou « panier de solutions », dont il convient de rechercher pour chaque territoire la combinaison la mieux adaptée. Un premier levier

Agrisource est une plateforme ouverte en ligne dont le contenu est apporté par une communauté agricole du monde entier. Elle vise à mettre en évidence les acteurs, les

Bien que connu et éprouvé, le pilotage de l’irrigation n’est pas pour autant généralisé. Avec un potentiel d’économie d’eau de 10 à 15% sur maïs grain (AEAG, 2018), une des cultures majoritaires du bassin Adour-Garonne,

L’Observatoire Régional sur l’Agriculture et le Changement cLimatiquE s’appuie sur des indicateurs qui sont mis à jour chaque année autour de cinq thèmes

Ce numéro présente un panorama des leviers existants d’économies d’eau et d’amélioration de l’efficience en irrigation (matériel, pratiques d’irrigation, innovations techniques, outils de pilotage), ainsi qu’un certains nombres de retours d’expérience sur la gestion quantitative de l’eau.

Le projet AP3C (Adaptations des Pratiques Culturales au Changement Climatique) est né de la volonté des acteurs du monde agricole du Massif central de ne plus seulement subir les évolutions climatiques

Le dossier du second numéro de Ressources est consacré à la gestion quantitative de la ressource en eau en agriculture. Il présente d’abord un état des lieux de l’agriculture

S’adressant aussi bien aux chercheurs, qu’aux gestionnaires de l’eau ou aux étudiants, cet ouvrage propose une vision transversale et pluridisciplinaire des enjeux et des démarches de la gestion de l’eau en milieu rural, mais aussi des données, des outils et des méthodes.

Une étude, confiée à l’UMR G-EAU de l’INRAE de Montpellier, a permis la création en 2017 d’un outil d’aide à l’évaluation des économies d’eau potentiellement réalisables par le renouvellement du système