Lac étang, plan d'eau de Caselnaud d'Auzan

MHYDAS-Small-Reservoirs :
Évaluer les impacts cumulés des plans d’eau

AGRICULTURE, COLLECTIVITES MULTI-USAGES, GESTION DE LA RESSOURCE

2024 | NOTICE, OUTIL

Dans de nombreuses régions du monde soumises à une forte variabilité hydroclimatique, les retenues d’eau sont considérées comme une solution pour sécuriser la ressource nécessaire à l’irrigation des cultures. Le développement et la multiplication de ces retenues dans un bassin versant agricole peuvent cependant avoir des effets cumulés importants, aussi bien sur l’hydrologie que sur d’autres composantes environnementales (hydromorphologie, écologie…). En France, le nombre de petits plans d’eau est estimé à environ 600 000.

Résumé

Mydhas-Small-reservoirs, liens hydrologiques et agrologiquesPour mieux comprendre les impacts cumulés des petits réservoirs d’eau dans les bassins versants agricoles (de 10 à 1000 hectares), une équipe de l’INRAE a développé un outil de modélisation, MHYDAS-Small-Reservoirs, permettant d’estimer et de quantifier ces effets.

Basé sur un modèle agro-hydrologique distribué qui couple hydrologie, choix et pratiques agrologiques, MHYDAS-Small-Reservoirs permet de représenter les liens hydrologiques et agronomiques entre les principaux éléments du bassin versant (parcelle, bief, retenue, nappe).

Le modèle a été vérifié, appliqué et évalué sur un cas d’étude, le bassin versant du Gélon en France (20 km²). Ces simulations, satisfaisantes concernant les débits et les rendements des cultures, ont permis d’expliquer des effets locaux associés aux retenues et à l’ensemble des retenues sur le bassin versant.

 

Des simulations, une dans les conditions réelles du bassin et une dans des conditions virtuelles, ont été réalisées. Elles ont mis en évidence le bon potentiel de ce modèle pour prédire les impacts locaux et cumulatifs des petits réservoirs (tant sur le régime hydrologique des rivières le long du réseau hydrographique que sur le rendement des cultures dans chaque parcelle).

Dans un contexte où le stockage d’eau comme solution d’adaptation de l’agriculture au changement climatique est l’objet de profondes controverses, MHYDAS-Small-Reservoirs s’annonce donc comme un modèle prometteur pour accompagner l’aménagement du territoire et la gestion de l’eau des bassins versants agricoles. Pour ses auteurs, ce modèle constitue également un outil d’exploration de scénarios envisageables sur un territoire en matière de densité de retenues et de modes de gestion de l’eau stockée.

Date de parution

2022

Contact

Jerôme Molénat (INRAE)
jerome.molenat@inrae.fr

Auteurs

UMR LISAH (Laboratoire d’étude des Interactions Sol – Agrosystème – Hydrosystème)
UMR G-EAU (Gestion de l’Eau, Acteurs, Usages)

Dernière modification le 02/05/2024

Ce document a été réalisé avec l’aide financière de :

Fiches associées

Dans le contexte connu de la raréfaction de la disponibilité de la ressource en eau ainsi que de l’augmentation des besoins et de la demande économique en eau, l’agence de l’eau du bassin Loire Bretagne a construit un outil d’analyse

Face aux défis posés par les impacts des dérèglements climatiques, le projet de recherche européen NATALIE

Le secteur de l’hydrologie urbaine vit une petite révolution. Si depuis le XIXe siècle, la politique en matière d’eau pluviale visait à évacuer rapidement l’eau