Gros plan d'un robinet qui coule. Gaspillage eau

Encourager les économies d’eau.
Apport des sciences comportementales

COLLECTIVITES, MULTI-USAGES, SCIENCES COMPORTEMENTALES

2024 | NOTICE, OUVRAGE

Faire évoluer les comportements des usagers vers plus de sobriété hydrique est un des leviers identifiés par les gestionnaires de la ressource en eau. Cependant la chose n’est pas aisée.  Diffuser une information n’entraîne pas automatiquement un changement de comportement, tant s’en faut. Construire de nouveaux comportements quotidiens chez les usagers requiert du temps et une compréhension fine de leurs motivations, de leur contexte de vie, etc. Plusieurs théories issues des sciences sociales peuvent éclairer ces démarches de changement.

Résumé

Loin de l’agent économique rationnel des théories économiques orthodoxes, l’individu est doté d’une capacité de rationalité limitée, notamment par des biais cognitifs. Cette fiche synthétique du Club des économies d’eau (FNCCR) fait le point, en 4 pages, sur quelques théories comportementales. Elle propose des exemples de leviers comportementaux, tels que les nudges (qu’il faut cependant utiliser avec une ligne éthique claire), pour accompagner les usagers vers plus de sobriété hydrique.

Un tableau (cf. ci-contre) récapitule les différents leviers et leur principe de fonctionnement. Chacun de ces leviers est illustré par un exemple.

Fiche club économies d'eau. Les leviers comportementaux
  1. « Construire » de nouveaux comportements
  2. Obstacles à la mise en place de nouveaux comportements
  3. Exemples de « leviers comportementaux »
  4. Les leviers comportementaux

Date de parution

2022

Contact

Club des économies d’eau (FNCCR)

Auteur

FNCCR
www.fnccr.asso.fr
01 40 62 16 40

Dernière modification le 02/05/2024

Ce document a été réalisé avec l’aide financière de :

Fiches associées

Le secteur de l’hydrologie urbaine vit une petite révolution. Si depuis le XIXe siècle, la politique en matière d’eau pluviale visait à évacuer rapidement l’eau

Aujourd’hui, mener des projets de territoire pour la gestion de l’eau (PTGE) semble incontournable en vue de faciliter la préservation et la gestion de la ressource en eau.

Le Comité scientifique régional de Nouvelle-Aquitaine, AcclimaTerra, s’est penché sur la Gestion quantitative de l’eau et les usages agricoles sous contrainte climatique.